Vilmorin-Mikado lance la commercialisation de TERAPUR : première alternative agroécologique de lutte contre le nématode à kystes de la carotte

12/01/2021

Au terme de près de vingt ans de recherche & développement, Vilmorin-Mikado lance en janvier 2021 la commercialisation de TERAPUR : la première alternative agroécologique de lutte contre le nématode à kystes de la carotte Heterodera carotae. Une solution végétale innovante qui a reçu le SIVAL D’OR 2021 dans la catégorie « Innovation variétale, en décembre dernier. Rencontre avec Amélie THERIEZ, chef de produit Carotte pour la zone Europe qui a suivi le projet de près.

 

Amélie, pouvez-vous nous présenter la variété TERAPUR ?

TERAPUR est une variété résistante qui agit comme une culture piège. Sélectionnée à partir de plus de 3700 carottes, elle ne se consomme pas. Elle intervient à la manière d’une solution de biocontrôle en piégeant le nématode Heterodera carotae, ce vers microscopique qui peut détruire jusqu’à 90% d’une culture de carottes.

 

Et en quoi s’agit-il d’une variété innovante ?

Nous sommes les premiers à avoir développé et testé une variété résistante au nématode Heterodera carotae qui fonctionne comme une culture piège. Avec TERAPUR, Vilmorin-Mikado aborde un marché différent, en dehors de son univers habituel semencier, celui des solutions de culture.

Ce SIVAL D’OR, c’est pour nous la reconnaissance de près de vingt ans de recherche & développement mais aussi de la capacité de Vilmorin-Mikado à innover en s’appuyant sur son cœur de métier pour répondre aux besoins de la filière. Pour les producteurs, cette solution végétale innovante constitue en effet la première réponse efficace de lutte contre ce nématode à kystes depuis l’interdiction du dichloropropène par l’Union européenne en 2009 et la fin des dérogations d’utilisation accordées en France jusqu’en 2018.

 

Justement, quelle est l’efficacité de TERAPUR ?

La culture de TERAPUR permet d’assainir le champ en réduisant très fortement la population de nématodes à kystes dans le sol. Elle permet de réduire jusqu’à 80% de larves et kystes dans le sol. Les premiers essais de carottes semées après une année de culture de TERAPUR ont quant à eux montré un rendement commercial de bonne qualité.

 

Amélie, nous avons vu que TERAPUR n’est pas une carotte de consommation mais une solution de culture. Comment se cultive-t-elle exactement ?

TERAPUR s’intègre dans un modèle agroécologique qui inclue un système de rotation incluant la carotte et d’autres cultures commerciales (poireaux, orge, etc.). Elle doit donc être semée entre deux productions. Sa durée optimale de culture est de trois mois au terme desquels elle doit être détruite mécaniquement avant la mise en place d’une culture commerciale.

Il faut savoir qu’elle se cultive également comme une carotte. Pour les producteurs, il s’agit d’une conduite de culture familière qui ne nécessite aucun autre investissement matériel et qui apporte une souplesse d’utilisation – flexibilité des dates de semis et de destruction…

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre brochure, éditée pour le lancement commercial de TERAPUR dès janvier 2021.

Autres actualités

Visitez notre plateforme virtuelle de laitues d’abri !

Du 8 au 19 avril 2021, nous vous proposons de découvrir notre gamme de laitues d’abri à travers une plateforme virtuelle. Vous pouvez vous y pré-…

Journée échanges et perspectives salade

Le 19 mars 2019, l’équipe commerciale Vilmorin-Mikado a présenté, sur le centre de Recherche Vilmorin de La Costière près de Nîmes, les futures…